Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 08:28

A la suite d'un début de carrière exponentiel de 1988 à 1994, il faut bien avouer que, sous le prétexte de toucher un public plus large, la belle a dérivé lentement mais sûrement d'un style jazzy enlevé, plein d'humour, de sensibilité, vers une variétoche clinquante de mauvais aloi. Ce n'est pas tant les chansons, mais plutôt les arrangements qui n'étaient adaptés ni à son style, ni à sa personnalité. Les reprises acoustiques de ces titres sont là pour le prouver si besoin était, de même d'ailleurs que ses multiples prestations scéniques auxquelles j'ai eu le bonheur à chaque fois renouvelé d'assister.
Le point d'inflexion fut atteint grâce à l'album -- "La chanteuse de bal" auquel à collaboré un chantre de la variété française, Jean-Jacques Goldman, Beuark -- sorti en 2004 , mais il manquait un peu d'âme (à quelques exceptions près) malgré une bonne dose d'autobiographie. Voici donc le nouvel opus : "Le goût du désir". Je dois dire que je fus envahi par le doute lorsque je découvris la jaquette et le titre. Encore plus quand je suis compulsivement allé acheter le disque en fin de journée... En effet, un sticker doré annonce la couleur : "composé par Art Mengo et écrit par Marc Estève". Mais si, souvenez-vous, Michel Armengot a fait sont petit effet à la fin des années 80 avec son monotube "Les parfums de sa vie (je l'ai tant aimée)". Tube dont la richesse musicale ferait défaillir toutes affaires cessantes le moindre esthète Beatlemaniaque finistérien. Quant au second, il est un parfait inconnu dans l'abîme de mon inculture musicale. Cette fois c'est certain, le doute m'habite. Il a été toutefois quelque peu atténué, quoique, par une autre formule présente elle aussi sur ce sticker d'une richesse insoupçonnée : "Nouvel album aux accents jazzy", comme pour rappeler son indiscutable meilleur album "Les petites notes". Le temps de passer à la caisse, puis réfrénant la pulsion conflictuelle d'insérer nerveusement le CD dans l'autoradio, je parviens à regagner mon domicile. Je me rue alors sur la platine et l'ampli. Je place le disque dans la platine et me mets à espérer.
"Reviens-moi", premier titre et certainement futur single extrait de l'album, me convainc moyennement. Je trouve le trait "jazzy" un peu trop appuyé. Les choses vont en s'arrangeant, les titres s'enchaînent et installent une douce ambiance "au fur et à mesure" que je feuillette le livret. Je retrouve la voix chaude, des intonations et des accents que je croyais disparus à jamais. "Ame gone", "Hôtel d'Angleterre", "Tout recommencer", "Chanter le blues", et surtout "Aimez-vous", autant de pépites dont je me suis délecté. Autre lien avec "Les petites notes", le trio Esperança a participé à plusieurs chansons, distillant au passage des choeurs délicats. "J'm'en veux" m'a évoqué son premier album et un titre funky plein d'humour comme "Chéri".
Sans atteindre le paroxysme des "Petites notes" sorti il y a déjà quinze ans donc, il émane de cet album de succulentes effluves. Oyez, oyez bonnes gens : la vraie Liane est de retour. Un retour en grâce.
 
Jean-François
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Je ne suis pas super fan de ce style musical. Euphémisme, en fait. Mais quelle belle femme !Migwell
Répondre