Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 21:01

LA RUBRIQUE ABRACADABRA

Par tous les caïds de la Bédé (sauf Gotlib)

DARGAUD – Mai 2008

Bon sang, qu’est ce qu’on a bien pu rigoler avec les copains, sur les bancs du collège à la lecture de la Rubrique à Brac de Gotlib. Pendant la récré, nous étions encore pliés de rire rien qu’à nous remémorer les meilleures cases publiées quelques années plus tôt dans Pilote, alors dirigé par René Goscinny. En deux pages, Gotlib éclatait tout simplement les conventions de la BD dans un humour débridé, qui entraînait le lecteur dans des délires des plus jubilatoires.

Depuis plusieurs années, après avoir créé et dirigé Fluide Glacial, devenant ainsi à son tour découvreur de talent, Gotlib est en retraite. Comme vidé par toutes ses années de travail intense pour Pilote, l’un des maîtres de la BD comique a vite rangé sa plume après quelques derniers coups d’éclat comme Superdupont ou Pervers Pépère et puis aussi Hamster Jovial. (finalement, c’est pas si pauvre)

Pour fêter ses quarante ans la fine fleur de la BD rend hommage à la Rubrique à brac (5 tomes parus chez Dargaud de 1970 à 1974).

Le piège de ce genre d’exercice est de rester dans la limite du respect. Avec des plumes aussi trempées et diverses que celles de Tronchet, Tardi, Arleston, Bilal, Margerin, Mandryka, l’on pouvait penser que l’écueil aurait été contourné, tant ces auteurs sont eux-mêmes des figures majeures du 9ème art. Hélas, à quelques exceptions près, ça ne décolle pas. Entre pastiche gentillet et reprise de la rubrique « à la manière de… » où l’on retrouve le professeur Burp, la coccinelle, Isaac Newton et tout le bestiaire de la rubrique.

Les meilleures pages, à mon goût, sont celles de Benacquista et Barral sur le thème du temps. Bien sûr, on ne boudera pas son plaisir au dessin de Bilal qui, dans son style, fait une photo de famille des personnages majeurs de la fameuse rubrique. Les planches d’Edika et de quelques autres valent également leur pesant de cacahuètes, mais on sent ces auteurs comme bloqués par leur sujet. On sourit ici et là mais force est de constater que l’exercice est vain, ou peu s’en faut. A tout prendre, il vaut mieux se replonger dans l’œuvre de Gotlib ou même de celles des dessinateurs qui s’y sont collés.

Partager cet article
Repost0

commentaires