Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 15:29
DEEP PURPLE –  BIOGRAPHIE DE BASE – 1ère partie.

 
L’histoire de Deep Purple est l’une des plus tordues que le rock ait engendré. Voilà un groupe qui a passé sa carrière à se séparer, se reformer, changer de personnel, alternant périodes de chaos et de bravoure. L’amateur néophyte aura autant de mal à s’y retrouver que dans un annuaire des horaires de la SNCF. Nous allons pourtant tenter ici de résumer l’histoire de l’un de ces quelques groupes que je vénère depuis l’adolescence (oui, ça remonte à loin !)
 
Souvent réduit à un seul morceau et son riff d’acier « Smoke On the Water », le groupe reste à mon avis l’un des plus passionnants de sa génération.
 
Aujourd’hui, Deep Purple s’apprête à fêter ses 40 ans. Il est toujours en activité mais, du line-up d’origine, il ne reste que le batteur Ian Paice.
 
La structure du quintet a toujours été la suivante : chant, guitare, orgue, basse et batterie. Nous l’avons dit, seul Ian Paice n’a jamais lâché ses baguettes. Le groupe a connu 4 chanteurs, 3 guitaristes, deux organistes et deux bassistes. Tous ces changements se déclinent, comme pour la firme automobile Jaguar, en MK (pour Mark).
 
Le MK1 est donc fondé en 1967 par Jon Lord (claviers) Richie Blackmore (guitare), Ian Paice (batterie) Rod Evans (chant) et Nick Simper (basse). Après quelques albums dont le premier et excellent « Shades Of » le chanteur et le bassiste sont remplacés par Ian Gillan et Roger Glover. Jon Lord, passionné de musique classique, propose au groupe un concerto pour groupe rock et orchestre. Faut dire que c’est la grande mode à cette époque depuis le succès du « Days Of Future Passed » des Moody Blues. Mais pour DP c’est un échec et Blackmore promet qu’on ne l’y reprendra plus. Changeant radicalement d’orientation Deep Purple monte le volume, durcit ses accords et commet le sauvage « In Rock » qui marquera avec quelques autres (et en particulier Led Zeppelin et Black Sabbath) le fondement du hard rock.
 
En 1972, sort « Machine Head » et sa brochette de standards, l’album idéal de DP. Peu de temps suivi par le formidable double live « Made In Japan ». Déjà, DP affiche sur scène une propension à faire durer les titres. Un bon « Child In Time » se doit de tenir une bonne vingtaine de minutes. Souvent hélas, le groupe se noie dans ses propres improvisations, chacun se lançant dans des solos aussi inutiles que pénibles pour l’auditeur. Possédant bon nombre de ces enregistrements, je vous garanti que je sais de quoi je parle.
 
En 1974, c’est le départ de Ian Gillan et Roger Glover, remplacés par David Coverdale et Glenn Hugues (nous en sommes au MK3). Deux albums studio « Burn » et « Strombringer » nous font découvrir un DP métamorphosé musicalement. Une partie du public boude. Tout comme le guitariste Blackmore qui claque la porte après un ultime concert à Paris, en avril 1975. Je défendrai bientôt dans des rubriques spécifiques ces deux albums.
 
L’arrivée de Tommy Bolin (nous voici au MK4) sera, de mon point du vue, le chant du signe de DP. Tommy Bolin est tout sauf un guitariste de hard rock et il est pénible de l’entendre en live. De plus, cet excellent musicien (écoutez ses albums solos !) est malheureusement au plus mal question coke. L’album « Come Taste The Band » contient quelques perles comme « Lady Luck » mais souffre de l’absence de titre musclé que le public est en droit d’attendre.
 
En 1976 le groupe prend l’eau de toutes parts : concerts catastrophiques, aucun projet artistique et surtout désir d’émancipation. C’est la rupture. Jon Lord et Ian Paice forment un trio avec le claviériste Tony Aston (excellent « Malice In Wonderland »), David Coverdale fonde Whitesnake, plus tard rejoint par Jon Lord et Ian Paice, Glenn Hughes pond un premier album solo et Tommy Bolin succombe à une overdose en décembre 1976 après l’enregistrement de son second album « Private Eyes ».
Suite bio de base Deep Purple.

 Est-il nécessaire de vous présenter l'homme en noir, le bien nommé Richie Blackmore (à ne pas confondre avec Johnny Cash)

 Ici Jon lord malmène son orgue Hammond : il a tort, c'est fragile ces grosses bêtes là.

 Glen Hughes, 3ème bassiste, de loin le plus sexy (enfin, selon les canons de l'époque). 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Quelques heures pour la suite... mais pas de langue de bois avec moi, cette bio ne sera pas complaisante. Philippe
Répondre
M
Comme Damien, je connais très mal ce groupe. Je suis ettentivement  la bio et j'attends la suite. J'espère que nous aurons une petite analyse sur l'identité du groupe. En clair, DP est-il toujours DP, ou l'âme est-elle restée en cours de route, avec autant de changement de membres.Migwell
Répondre
P
Merci pour ton commentaire, Damien. Rassures toi,  la suite jusqu'à nos jours sera publiée ce soir ou demain et  je t'annonce qu'elle a la même taille. J'ai davantage détaillé la première époque car j'estime que c'est nettement la plus intéressante mais attention la suite révèle encore de bons moments.A suivre doncPhilippe
Répondre
D
mon Dieu, cher philippe, on est pas arrivé si tu n'as fait que de 67 à 76, non? j'espere que ça va ce stabiliser... sinon ta bio de DP va ce transfomer en scenario de série tv pour maison de retraite... lol et en plus tu as largement 20ans de scenar pour ça, surtout avec un hero comme Ian Paice...je plaisante biensur mais j'ai hate d'avoir la suite, car je connais mal ce groupe... et puis j'aimerai aussi en savoir plus sur led zepplin;.. je te lance une idee pour alterner ta bio avec autre chose...pour finir, j'adore ton boulot car tu ecris tres tres bienCONTINUE
Répondre