Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 22:51

La fille coupée en deux
Film français de Claude Chabrol
Avec Ludivine Sagnier, François Berléand, Mathilda May, Benoît Magimel...
Sortie le 8 août 2007

Je suppose que je n’étonnerai personne si je déclare ne pas être insensible au charme de Ludivine Sagnier. Elle était particulièrement bonne dans Swimming Pool de François Ozon. J’apprécie également François Berléand, sans doute pas pour les mêmes raisons, on s’en doute également. J’ajoute enfin que je me délecte souvent des films de Claude Chabrol. Sa peinture de la petite ou grosse bourgeoisie provinciale est aussi croustillante que réaliste. De plus, le réalisateur est souvent très pertinent dans ses choix de casting. On comprendra aisément pourquoi je n’ai pas réfléchi à deux fois avant de pousser la porte du cinéma.
 
L’intrigue : Une jeune femme qui veut réussir dans la vie et dont le rayonnement séduit ceux qui l'entourent, s'éprend d'un écrivain prestigieux et pervers, et épouse un jeune milliardaire déséquilibré (Benoît Magimel).
 
Les acteurs sont, comme prévu, excellents. On jubile vraiment à voir François Berléand campant  à merveille cet écrivain désabusé, hypocrite et un rien libidineux. Benoît Magimel est une tête à claque très convaincante et Ludivine Sagnier est un peu en deçà de ce que j’attendais. Elle est par exemple nettement moins craquante que dans Swimming Pool. Mal maquillée (à mon goût, en tous cas), elle a un petit côté pétasse, peut être imposé pour le rôle. A côté d’elle, Mathida May, de 24 ans son aînée, a un charme fou. Bref, le casting est à la hauteur.
 
En revanche, le film manque très nettement de rythme. Souffrant de quelques longueurs comme si le chef d’orchestre s’accordait une petite sieste avant de passer à une autre scène. Ca casse un peu l’ambiance. Le scénario est assez faiblard alors qu’en revanche les dialogues offrent aux acteurs de superbes scènes.
 

Voici donc un film en demie-teinte. A voir surtout pour les acteurs.

François Berléand : on dirait Pete Towshend, non ?

Mathilda May : la quarantaine pleine de charme

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Le film me tente bien aussi, mais je n'ai pas encore eu l'occasion. J'aime bien les ambiances de Chabrol. Et puis, il y Mathida May qui me paraît, comment dis-tu Philippe ? Bonne, c'est ça ?En effet, côté Jean-François, ça casse menu, menu. Mais ça ne m'a pas refroidi pour autant.Migwell
Répondre
P
Je ferai sans doute un petit article sur l'utilisation du mot "bonne" et ses dérivatifs. En attendant, oui, je trouve, n'en déplaisent aux mauvaises langues, que Mathida May reste une femme particulièrement charmante et élégante.
Pour le film, ma foi, même si Jean-François n'y va pas avec le dos de la cuiller, je peux comprendre son point de vue. On va dire que les inconditionnels de Chabrol ne seront pas - trop - déçu !
Philippe
J
"God, Damned !!!" me suis-je dit en lisant ta prose, Philippe... Mais, tu as craqué ma parole !
Ce film est le pire navet de l'année, indigne de Chabrol : ce film n'apporte rien, tout y est gratuit et courru d'avance. Ca ressemble fort au film de trop quand même. A-t-il des impôts à payer ??? Et en prime, il nous gratifie de toute sa famille au générique : musique Laurent Chabrol, costumes Amélie Chabrol, lumières Jean-Louis Chabrol, PQ dans les chiottes Josiane Chabrol, etc...
Quand aux acteurs :* Berléand est pataud et mal à l'aide ce qui est très inhabituel chez lui...* Ludivive Seigner est... heu comme tu la décrite "Mal maquillée (à mon goût, en tous cas), elle a un petit côté pétasse", comme d'hab quoi ! Mais qu'entends-tu donc par "elle est particulièrement bonne"??? Bonne actrice sûrement... Sinon, je me verrais forcé de te conseiller de consulter un bon ophtalmo d'urgence...* Mathilda May a mal veilli, elle a des airs de calls girls sur le retour (ça sent les tarifs soldés tout ça). Allez, encore un effort, et elle pourra définitivement concurrencer celle qui incarne à mon sens la comble de la vulgarité féminine, j'ai mommé Béatrice Dalle.* Magimel : lui seul peut prétendre à tirer son épingle du jeu, du moins à mon avis.
Wow... ça casse là quand même. Bref, j'ai pas aimé du tout quoi, je me suis même gravement fait iéch... C'est en allant voir des films comme celui-là que je suis bien content d'avoir ma carte illimitée !!!
Jean-François

Répondre
P
En effet, Jean-François, je te confirme : tu casses menu, là ! Tu as la dent bien acérée ce soir !
Pour répondre à ta question sur le sens du qualificatif à propos de Ludivine Sagnier, voici une image, tirée de Swimming Pool, qui répondra mieux que les mots :

Faudrait quand même être difficile, non ?