Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 18:13

Film américain de D.J. Curaso (quel nom !)
Avec Shia LaBeouf (re quel nom), Carrie-Ann Moss (la jolie maman un peu fatiguée) David Morse (le voisin bizarre), Cathy Immordino (la voisine pulpeuse)
Sorti le 22 août 2007

« Fenêtre sur cour » (Alfred Hitchcock – 1955) est clairement la référence de Paranoïak, mais version ados. Autant traduire par : version un peu pénible. Je précise ici que ça n’est pas les ados que je trouve pénibles (enfin pas tous) mais les films pour ados (en même temps, c’est normal, ayant quand même largement passé la limite d’âge).
 
Ca démarre par un ado perturbé et assigné à résidence. Privé de jeux vidéo et de télé par une maman qui en a marre de son petit con de fils – et on la comprend - Kale va commencer à regarder ce qu’il se passe chez les voisins. Et lorsque le voisin est une voisine, belle et de son âge, c’est encore mieux.
 
On pourrait se dire qu’un homme qui roule en Ford Mustang ancienne ne peut pas être mauvais. Et pourtant il est inquiétant à souhait, ce voisin (remarquable interprétation de David Morse) dont le comportement va vite intriguer Kale.
 
Paranoïak évoque d’avantage un épisode teenage de « Desperate housewifes » que le chef-d’œuvre d’Alfred Hichcock avec James Stewart (quelle classe !) et Grace Kelly (quelle femme !). Dans la catégorie remake  pas trop conforme (grosso modo, on garde le principe du mateur qui découvre des trucs pas très nets chez un voisin) on se souviendra du Body Double de Brian de Palma. Même s’il porte les stigmates de son époque (1985 : musique à ch…, coiffure de lionne péroxydée de Mélanie Griffith), voilà un film qui garde encore aujourd’hui tout son impact. Je ne garanti pas la même postérité à  Paranoïak.
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Amusant ton commentaire sur les ados, ça me rappelle la planche du 27 septembre sur l'excellent blog BD de Boulet ( http://www.bouletcorp.com/blog/ )
Répondre