Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 23:21

Film français de Roschdy Zem
Avec Roschdy Zem et Cécile de France
Sorti le 6 décembre 2006

Amis de la comédie romantique, bonsoir !

Ce film est effectivement pour vous, pour nous !
Les ingrédients sont toujours les mêmes, un homme, une femme et deux univers bien différents. Ici un arabe et une juive.

Maintenant, il vaut mieux être habile cuisinier pour faire prendre la mayonnaise auprès du public car à force, il commence à bien la connaitre la recette.

Mais, et ça n'est non plus très original, le couple est tellement sympa, et leur entourage pétri de tant de bonne volonté qu'on se laisse prendre au jeu. Et puis franchement, y'a vraiment de bons gags qui font mouche. Les rires dans la salle ne trompent pas. Allez, je ne résiste pas à vous révéler la plus belle bévue du film, lorsque Jean-Pierre Cassel, le père juif de Cécile de France, appelle Ismaël "Israël". J'en souris encore !

Donc, oui, une bonne soirée, tranquille sans prise de tête qui aborde par la comédie un sujet hélas d'une actualité souvent bien plus grave. Alors, pas un grand film mais un bon film. Et puis, quand même, les gars, y'a Cécile de France... Moi je prends !

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 20:30

Film américain de Neil Burger
Avec Edward Norton, Paul Giamatti, Jessica Biel, Rufus Sewell
Sorti le 17 janvier 2007

Ah, ben c'est la loi des séries, mais une série positive !!!
 
L'illusioniste est effectivement aussi un très bon film !
L'ambiance XIXe siècle est bien rendue, même si j'ai l'impression que le film n'a pas été tourné à Vienne en Autriche, lieu de l'action... Même si l'histoire prend son temps pour démarrer et pourrait faire penser à une pauvre bluette sentimentale sans intérêt, cela évolue somme toute assez rapidement. Ces détails mis de côté, les acteurs sont bons, la mise en scène aussi et surtout le suspens dure jusqu'à l'ultime minute du film. J'ai été totalement embarqué dans l'histoire et, il faut le dire, totalement bluffé par l'illusioniste !
Le problème, c'est qu'on ne peut rien raconter.. sinon tout le plaisir en serait gâché... Je fais ici un parallèle avec "Sixième sens" : si tu sais que Bruce Willis est mort depuis le début... ça perd beaucoup d'intérêt !!! Ben là, c'est pareil... sauf que personne n'est mort au début !
Bref, tout comme "Le fabuleux destin de Harold Crick", il faut aller voir ce film !
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 11:37

Film américain de Marc Forster
Avec Will Ferrell, Maggie Gyllenhaal, Dustin Hoffman, Emma Thompson
Sorti en France le 10 janvier 2007

Ah ! Ca fait du bien un bon film !
Ben oui, c'est vrai quoi ! Après les daubes qu'on s'est tapées le week-end dernier... un bon film : ça fait du bien.
 
Il s'agit de "L'incroyable destin de Harold Crick"
Le sujet, fort original, est traité avec tendresse, légèreté, créativité et simplicite. Pas de mise en scène pompeuse ni de gros moyens, un film simple et attachant où l'on passe volontiers du sourire aux larmes. C'est une jolie réussite. En effet, malgré un risque élevé de se gauffrer lamentablement, le pari de garder le spectateur en haleine jusqu'au bout est rélevé. Les acteurs sont bons, un vrai plaisir de voir Dustin Hoffman en professeur de littérature "original" et Will Ferrell en autre chose que l'idiot ou le gaffeur de service ! Et ce n'est certes pas Maggie Gyllenhaal qui campe une boulangère aussi craquante que ses sablés à la meringue qui me fera mentir. Autant de charme dans la même personne, ça devrait être interdit.
Mais l'histoire, me direz-vous... et bien j'y viens ! Ou plutôt non, tiens !!! Allez donc voir ce film.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 23:28

ACTE 1 - Jean-François va au ciné et il n'est pas content !

APOCALYPTO
Film américain de Mel Gibson

avec Rudy Youngblood, Dalia Hernandez

Sorti le 10 janvier 2007

Je n'ai pas vu d'intérêt historique ni culturel à ce film, pas plus que documentaire... Une brève vérification du côté historique de l'humanité(pas le journal communiste) m'a permis de me rendre compte d'une énormité. En effet, on peut dater le début du déclin de la civilisation Maya vers 900 après J-C, et vers 1200 après J-C la civilisation Maya a été intégrée à la société Toltèque. Seuls des centres périphériques ont subsisté ici et là jusqu'à l'arrivée des Espagnols au XVIe siècle. Or, on nous présente ici une civilisation qui en est pratiquement à son apogée quand les Espagnols arrivent... Je ne suis pas un spécialiste de l'Histoire de l'Amérique précolombienne, mais au vu de cette bourde phénoménale, il y a sûrement beaucoup d'autres anachronismes...

Reste le côté fiction. Tout est cousu de fil blanc, enfin rouge, tant c'est violent et l'hémoglobine coule à flots. Je n'en voyais pas la fin (2h18), (inter)minable... A éviter vraiment !


Le Serpent
Film français de Eric Barbier
Avec Yvan Attal et Clovis Cornillard
Sorti le 10 janvier 2007

L'histoire met beaucoup (trop) de temps à se metre en place, des pistes restent en friche... Ensuite, c'est vraiment bien pendant une demi-heure, puis tout s'effondre comme un soufflé.. Dommage. Reste quand même la performance de Clovis Cornillac en méchant vraiment méchant.        

ACTE 2 - Philippe va au ciné et il se gourre de film !

Voilà ce que c'est de pas lire le programme. Dans mon ciné de quartier on projette deux films le week-end. Il faut donc bien choisir son soir (petit rappel ici).

Ce lundi soir, nous pensions donc voir le dernier film d'Alain Resnais, "Coeurs". Râté c'était le soir de l'autre film, en l'occurence "Le Lièvre de Vatanen".

LE LIEVRE DE VATANEN
Film de Marc Rivière
avec Christophe Lambert
Sorti le 27 décembre 2006

La première question que je me pose tandis le générique me révèle ma méprise : "Je reste ou je sors ?". Sophie à côté de moi, "Bah, y'a qu'à voir...".

Allez, c'est parti. Christophe Lambert... Ca nous rejeunit pas, tout ça... Subway, Highlander, Greystoke et... Ah non, rien du tout après. C'est le grand désert. Une sorte de Charles Bronson français. Donc, ça fait déjà drôle de le revoir, avec une gueule aussi blasée qu'un Robert Mitchum. Mais bon, ça c'est pour le début.

Ensuite, sa vie va changer puisqu'il va rencontrer... un lièvre. Alors Christophe est dans la forêt et il trouve le lièvre inanimé. Il le carresse et le lièvre se réveille. Puis il l'emmène au bord de la rivière. Le lièvre lui saute sur les genoux, redescend, remonte sur ses genoux, redescend....

C'est à ce moment là que je dis à Sophie : "J'en peux plus... je rentre".

J'admet que faire une critique sur les 5 premières minutes, c'est un peu abuser. Mais j'ai quand même interrogé Sophie à son retour. "Y'a de beaux paysages" essaye-t-elle de positiver. Non, non, vous pouvez me croire :"5 minutes c'est déjà mortel !"

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 23:01

Non, Jean-François ne vise pas les blogueurs du Canal mais plutôt Sylvester Stallone et Harrison Ford !

Le premier de nos deux sbires va sortir très prochainement (24 janvier) Rocky VI. Sur les rings à plus de 60 ans... est-il encore crédible ? Ca on verra, car je compte bien y aller !!! Plus par curiosité, mais ça sera peut être délectable au 5e ou 6e degré !
Il ne compte pas s'arrêter là, puisqu'il a déjà signé pour un Rambo IV, prévu également cette année.
A la vue du synopsis, ça promet : "John Rambo est engagé par une ONG pour les protéger des pirates Birmans durant une mission humanitaire destinée à aider le peuple Karen. Alors que certains des bénévoles sont faits prisonniers, Rambo met sur pied une opération de sauvetage avec l'aide de mercenaires..."

 

 

 

 


Enfin !!! On était quelques uns à l'attendre, c'est signé !!! Oui, "Indiana Jones IV" va être tourné ! Lucas et Spielberg bossent dessus, le tournage débute en juin prochain, pour une sortie prévue un an plus tard.
J'espère qu'il n'aura pas sur moi le même effet que Basic Instinct 2, sorti 10 ans trop tard à mon avis.... Le dernier volet de la trilogie date quand même de 1989,  soit donc 19 ans d'attente !!! Harrison Ford (né en 1942) aura alors 66 ans... Rappelons à toute fins utiles que Sean Connery (né en 1930) avait 59 ans dans "La dernière croisade" et jouait le père d'Indiana Jones...
Aux dires de Lucas et Spielberg réunis, le scénario tiendra compte de l'âge du héros ! Faut-il comprendre par là qu'ils vont le flanquer d'un petit jeune pour "compenser" ??? On verra de toute façon, parce que c'est sûr, j'irai aussi voir ce film !

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 17:21

Film américain de Martin Scorcese

Avec Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Jack Nicholson ...

Sorti le 29 Novembre 2006

Jusqu'à ce que Benoît me propose d'aller le voir hier, je n'avais jamais entendu parler de ce film. Mais comme j'aime assez aller au cinéma sans avoir trop d'idée de ce que je vais voir, je n'ai pas essayé de me renseigner plus que ça avant la séance. Je savais juste que c'était un film qui parlait d'un flic chargé d'infiltrer la mafia irlandaise à Boston. C'est un résumé court mais largement suffisant pour moi.

Et bien je n'ai pas été déçue par le déplacement. Le film m'a convaincue jusqu'au bout .

L'histoire nous tient en haleine pendant toute la durée du film. Les 2h30 filent à une vitesse folle. A un moment, quand même, je me suis dit qu'il serait temps que ça se termine non pas parce que je souffrais d'ennui mais parce que la tension commençait à être vraiment (trop) forte pour moi... et puis j'avais hate aussi de connaitre le dénouement : va-t-il se faire démasquer ou pas ...

Et puis ya les personnages aussi, qui se sentent dépassés par les événements, qui essayent de s'en sortir comme ils peuvent mais qui ne savent plus comment si prendre. Il faut dire aussi qu'ils sont servis par des acteurs qui sont très convaincants.

Je me rends compte que plus ça va, plus j'aime le jeu de Leonardo DiCaprio. J'ai commencé à l'apprécier dans Romeo + Juliette  et Titanic : le côté beau gosse, dans des histoires romantiques ... (On se moque pas...). Puis, par honte j'ai pris du recul pour finalement avec Arrete moi si tu peux, changer une nouvelle fois d'avis. Depuis, je suis rarement déçue.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 13:35

Film américain de Brian de Palma
Avec Scarlett Johannson, Josh Hartnett, Hilary Swank, Aaron Eckhart
Sorti le 8 novembre 2006

Scarlett Johannson, 2ème ! Décidément elle cumule ces temps ci, la Scarlett. Après le Scoop de Woody Allen, le Prestige de Christopher Nolan, la revoici dans le ténébreux Dahlia. Qui s'en plaindrait ? Certainement pas moi. Cette petite a tout d'une grande, elle joue merveilleusement bien et dans des registres variés aussi à l'aise en candide et naïve qu'en vamp sophistiquée et glamour. D'ailleurs Brian de Palma a su parfaitement la mettre à l'honneur dans un style qui évoque diablement celui des héroïnes d'Hitchcock. En particulier la Kim Novak de "Vertigo" où la coiffure de la blonde est, me semble-t-il, la même et, encore plus troublant, filmée de la même manière. "Sophisticated Lady" est un thème de Jazz de Duke Ellington mais il désigne parfaitement le personnage de Scarlet qui n'oublie jamais son long porte cigarette qu'elle tient nonchalamment le long de ses doigts aux ongles écarlates, dans une pose très étudée.

Ah ? On me demande de parler du film ? j'y venais, mes amis. je vous ai décrit l'héroïne et c'est déjà beaucoup. Peut-on parler du film sans évoquer le livre ? Ceux qui, comme moi, on lu le fameux polar de James Ellroy, sauront qu'une adaptation cinématographique fidèle est impossible tant le texte est foisonnant et dense. A défaut d'être fidèle à la lettre, on peut l'être sur le fond. Et c'est ce qu'à parfaitement réussit le réalisateur. On a reproché à Brian de Palma d'avoir pondu un film où les intrigues se succèdent sans laisser au spectateur le temps d'intégrer les événements. Ce qui n'est pas faux  mais c'est aussi ce qui fait le charme du film : un tourbillon qui nous entraîne sans répit à la manière cette fois d'un autre grand film : "le Grand Sommeil", cette adaptation par Howard Hawks du roman de Raymond Chandler. Oui, c'est de cette trempe : du cinéma digne de l'âge d'or d'Hollywood.

Et aujourd'hui, on ne ménage pas son plaisir avec une iconographie conséquente !

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 23:09

Film britannique de Stephen Frears
avec Helen Mirren, Michael Sheen, Alex Jennings
Sorti le 18 octobre 2006

Ce film aurait très bien pu être dans la programmation du festival "Portraits de femmes" dont nous parle Pierre dans son article de ce jour. En effet, si le film évoque les remous politiques qui ont suivi le décès de Diana, le réalisateur s'est particulièrement attaché à l'étude de la souveraine, toute en nuance et en complexité. Il faut souligner la remarquable interprétation d'Helen Mirren, qui joue une Elizabeth II pour vraie que nature. Le mimétisme est saisissant.

On ne s'ennuie jamais là où les frasques royales et les manoeuvres du premier ministre auraient pu vite nous lasser. Le ton nous semble juste  (mais mon niveau de connaissance sur ce dossier est finalement assez mince) le rythme est vif, et encore une fois les interprétations sont remarquables. Le prince Philip en prend tout de même plein son grade tandis que Tony Blair fait à la fois la vaisselle et des courbettes devant la reine (mais pas les deux en même temps).

Une belle leçon d'histoire, de stratégie et d'humanité.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 16:35

Chaque année a lieu à La Seyne sur Mer (83) un remarquable festival de cinéma sur le thème « Portraits de femmes ». Ce festival est animé par des bénévoles et a lieu en ce moment du 28 Novembre au 9 Décembre 2006.

De plus, le prix des places est très intéressant : un pass de 15 Euros pour assister à la projection de 5 films.  

 

Les films ne sont pas forcément récents.

La liste proposée cette année est :  

-         Carmen de Mark Dornford-May   

-         Wassup Rockers de Larry Clarks  

-         Bamako de Abderrahmane Sissako 

-         Les silences du palais de Moufida Tiati  

-         Joyeux Noël de Christian Carion 

-         Famtômes de Christian Petzold   

-         Watermarks de Yaron Ziberman   

-         La tourneuse de pages de Denis Dercourt  

-         Tous les autres s’appellent Ali de W. Fassbinder   

-         Le regard de Sepidh Farsi   

-         Avril de Gérald Hustache-Mathieu   

-         U de Grégoire Solotareff – Serge Elissade   

-         On appelle ça … le printemps de Hervé Leroux   

-         Sophie Scholl de Marc Rothemund   

-         Locataires de Kim Ki-duk   

-         Nouvelle chance d’Anne Fontaine   

-         Hyènes de Djibril Diop Mambety   

-         Volver de Pedro Almodovar   

-         Nuit du court-métrage (projection d’une quinzaine de C.M. de 5 à 25 minutes.  

A l’issue de chaque projection, il est demandé au public de noter le film sur une cotation de 0 à 5 (pour décerner à la fin le prix du public).   

Pour notre part, et en fonction de nos disponibilités, nous avions choisi les 5 films suivants pour notre pass :  

-         La tourneuse de pages,   

-         Avril,  

-         Locataires,   

-         Nouvelle chance,   

-         Nuit du court métrage (que nous voyons ce soir Vendredi 8 décembre).

 Plus deux films vus hors pass : 

 -         Carmen
 -         Bamako.

 Si nous avions été disponibles, nous aurions vu volontiers Sophie Scholl  ainsi que Watermarks. Quant à Volver, nous l’avons déjà vu et apprécié il y a quelques mois.  

  Alors résultat des courses : nous avons particulièrement apprécié :   

-       Carmen (noté 5) : film remarquable, très dense et original : « adaptation de l’opéra de Georges Bizet « Carmen » parlé et chanté en Xhosa, transposant les amours de Carmen et de Don José dans un township d’Afrique du Sud aujourd’hui. Magnifique Carmen, fascinante avec son regard altier, sa distinction de femme fatale et ses formes opulentes. Elle est princière et populaire ».  

-       Avril (noté 4 ou 5) : « Avril est une jeune novice élevée dans un couvent. Elle s’apprête à prononcer ses vœux lorsqu’on lui révèle l ‘existence d’un frère jumeau. Elle part à sa recherche et se retrouve en Camargue… ».  

-       La tourneuse de page (noté 4 ou 5) : Très bonne réalisation. Grande prestation de Catherine Frot. « Mélanie, âgée d’une dizaine d’années, semble avoir un don pour le piano. Elle passe le concours d’entrée au conservatoire, mais echoue. Profondément déçue, elle abandonne le piano. On la retrouve 10 ans plus tard… ».  

-         Locataires (noté 5 , Edith indisponible n’a pu le voir). Film remarquable, à recommander vivement. Mise en scène superbe. Très peu de dialogues. Un fond philosophique évident. Du suspense. Belles photos. « Tae-suk laisse des prospectus sur les poignées de porte des maisons. Quand il revient quelques jour après, il sait qu’elles sont désertées. Il y pénètre et occupe ces lieux sans jamais rien y voler. Un jour dans une maison qu’il croit vide se trouve une jeune femme… ».

 Nous avons moins aimé :

-         Bamako (noté 2) : Le sujet sur les effets de la mondialisation aurait pu être intéressant, mais beaucoup de longueurs, et à force de trop vouloir démontrer… on lasse. 

 -         Nouvelle chance : ne nous a pas vraiment emballés (j’ai noté 0, Edith a été un peu plus indulgente je crois). J’ai pour ma part trouvé la mise en scène assez nulle, tirée par les cheveux, et Arielle Dombasle n’est pas ma tasse de thé. Heureusement, prestation louable de Danielle Darrieux (à 90 ans), mais cela ne sauve pas le film du naufrage.

 Enfin, nous attendons beaucoup de la nuite du court-métrage ce soir : c’est un art difficile où bien des amateurs se révèlent et où il s’agit de faire bien en très peu de temps.  

En conclusion, chaque année, nous trouvons ce festival remarquable tant par la diversité, que par l’originalité et la qualité des films proposés.

 

 

 

 

  

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 19:14

Thriller français de Guillaume Canet avec François Cluzet, Nathalie Baye, Kristin Scott-Thomas, Jean Rochefort, André Dussollier, François Berléand, d’après le best-seller de Harlan Coben, sorti le 01/11/2006.

Deuxième film de Canet comme réalisateur. Margot, la femme d’Alex est sauvagement assassinée ; huit ans plus tard, Alex – qui peine à reconstruire sa vie – reçoit un mail anonyme avec un lien menant vers une webcam en temps réel… en cliquant dessus, il aperçoit le visage de sa femme.

Il s’agit d’un thriller donc je n’en dirai pas plus, rien de pire que d’en savoir trop ! mais je vous conseille d’aller voir ce film car même si la réalisation est parfois un peu « évidente », le film est parfaitement tenu par le jeu des acteurs : Dussollier en retraité de la gendarmerie se donne des faux airs de Dirty Harry, Berléand en flic célibataire qui vit chez maman est également excellent, même Cluzet – qui en général me laisse de marbre – s’en sort avec les honneurs.

Un bon thriller français, on en voit pas tous les jours, alors laissez-vous tenter ! et si ça ne suffit pas à vous convaincre, j’ajouterais que la BO n’est pas négligée non plus : Otis Reding, Jeff Buckley, U2, une chanson originale de « M », etc.

Partager cet article
Repost0