Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 20:47
Amy WINEHOUSE
Back To Black
Universal Island Records - 2006
Environ tous les 6 mois on nous présente une nouvelle Aretha Franklin. Le cas le plus convaincant reste celui de Joss Stone, cette jeune galloise de 16 ans (à l’époque) qui réussissait en effet à nous réjouir les oreilles avec un organe digne de ses ainées. Mais combien de mauvaises verroteries pour un pur diamant ? Combien de copies roucoulantes, la poitrine en avant, imitant péniblement les trémolos des divas de la soul ?
 
Tandis que quelques anciennes pointures refont parler d’elles, comme Betty Lavette ou mieux encore Candy Staton, que l’on attend toujours le retour de la grande Aretha,  voici Amy Winehouse (dont les frasques imbibées, relayées par la presse, lui font mériter son nom « maison du vin »). Avec son deuxième album, cette anglaise de 23 ans nous bluffe complètement. Ecoutez cette voix, si mûre, pleine d’assurance, de brillance, de sauvagerie… je cherche en vain une référence, mais non, Amy Winehouse n’a pas la voix d’Aretha, ni celle de Diana, pas plus que celle de Nina. Déjà un bon point. Son phrasé s’impose et nous séduit irrémédiablement.
Là où j’ai un petit problème c’est avec la musique qui l’accompagne. Non pas que les musiciens soient mauvais, bien au contraire… Mais, bon sang, qui sont ces gens qui jouent du Tamla Motown millésimé 60 et 70 façon Supremes, Marvin Gaye ou Smokey Robinson réunis ? Ca pleure des violons par ici, des cloches qui carillonnent par là, du Xylo encore au dessus, des cuivres qui enchaînent plus loin ! Bref, ce n’est plus des références, c’est du copier collé. Quand certaines chansons démarrent on se dit « tiens, une reprise ! » Et puis non, le chant arrive, totalement différent de ce à quoi l’on s’attendait.
 
Avec 10 titres, tous des hits en puissance, ce Back To Black est un ravissement pour tout amateur de soul vintage. A consommer sans modération ! (oups ! je constate que Benoît conclut de la même manière son article sur le live de Wilko... Et pourtant je l'ai pas fait exprès, voulant faire une dernière allusion à Winehouse)
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Ben non, j'ai pas pu aller chez Dialogues cet après-midi. Je recommancerai la semaine prochaine à Cherbourg. Mais j'ai entendu un morceau ce matin sur Europe, c'est pas mal du tout.Migwell
Répondre
M
J'ai entendu un reportage sur le disque, plus Télématin qui en a parlé hier. En fait, c'est normal qu'on soit limite copié-collé au niveau de la musique, puisque c'est un hommage à la musique "black" de la Motown. D'où le Back to Black, d'ailleurs.Migwell
Répondre
P
back to Motown aurait été encore plus précis et approprié. Alors, as-tu pu enfin l'écouter cet album.
Pour ta mésaventure à Cherbourg : petit conseil mnémotechnique : pense à "Maison du Vin", tu traduits en anglais et hop direction "w" dans la catégorie "Soul".
Philippe
 
M
Bon, chuis allé au forum à Cherbourg (sorte de Dialogues en moins bien). Arrivé là-bas, j'avais oublié le nom de l'artiste ! Je fouine, je cherche, je trouve. L'album était à l'écoute. Je décroche, coiffe le casque et j'attends... rien. La bécane était en panne. Grrrrrrr.Chuis rentré. Irai chez Dialogues samedi.Migwell
Répondre
B
totalement d'accord avec toi philippe, les arrangements sont clairement pompés sur le Motown historique. On dirait vraiment un album de reprises, j'avais l'impression de connaître tous les titres ! ça reste cependant une sacrée belle voix et oui, ce disque est à conseiller.
Répondre
C
M
Je vais essayer d'aller découvrir  tout cela ce soir. C'est pas gagné, car à Cherbourg, c'est un peu musique, morne plaine.Sinon, le titre, un rapport avec un lointain Back in Black ?Migwell
Répondre
P
Migwell, je ne connais pas Cherbourg (sinon par les quelques belles photos présentes sur ton blog) mais je suis sûr qu'à Brest lors de ta prochaine escale tu trouveras ton bonheur.
Pour le titre, je ne crois pas qu'il y ait un rapport avec le disque d'AC/DC.
Philippe