Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog, créé en octobre 2006, a pour mission de partager nos passions en musique,  cinéma, bouquins et plein d'autres choses encore.

De Nantes à Brest, puisque ce sont les villes qui bornent notre éloignement géographique, nous utilisons le blog comme canal de nos coups de coeur !

Ce site est bien sûr ouvert à la famille, aux amis et à tous ceux qui passent pas là. N'hésitez pas à réagir aux articles en y mettant vos propres commentaires.

Pour suivre l'actualité du site, vous pouvez aussi vous inscrire à la "newsletter".

Bonne visite !

dossier Beatles

 

 

Recherche

Articles Récents

1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 19:02

Film français d'Alain Corneau
Avec Daniel Auteuil, Monica Bellucci, Jacques Dutronc, Michel Blanc...
Sorti le 24 octobre 2007

Voilà un film qui se présentait bien.

Le remake d’un film de Jean-Pierre Melville sur un roman de José Giovanni. Autant dire du bon, du solide.
Version 2007, c’est Alain Corneau qui reprend la caméra. Alain Corneau, question polar, c'est pas un mauvais : « Série Noire », « le Choix des Armes » c’était du bon du solide (tiens, je me répète !). Je serais plus tiède sur d’autres réalisations on va dire plus poussives. J’aime beaucoup aussi un beau petit film du même réalisateur « Le Nouveau Monde ».
 
Pour nous faire une petite idée, attardons nous sur la distribution :
Présentation avec, d'abord, le nom du personnage, l’interprétation du film de 1966 et celle de 2007.
Gu : Lino Ventura / Daniel Auteuil
Commissaire Blot : Paul Meurisse / Michel Blanc
Orloff : Pierre Zimmer / Jacques Dutronc
Alban : Michel Constantin / Eric Cantona
Manouche : Christine Fabrega / Monica Bellucci
 
Alors, je ne sais pas pourquoi, mais depuis quelques temps, j’arrive pas avec Daniel Auteuil (on se rappellera de mon commentaire qui ne m’a pas valu que du bien sur « Dialogue avec mon jardinier). Ben là, c’est pareil. Et excusez, mais Daniel Auteuil dans le costume de Lino Ventura, ça ne le fait pas du tout.
 
Le reste de la distribution est remarquable. En particulier Dutronc, Cantona et, last but not least, l'excellente et sensuelle Monica Bellucci. Michel Blanc est bien aussi, mais si on pense à Paul Meurisse, ça lui fait perdre quelques points.
 
A la sortie du film, je me suis demandé à quoi bon faire un remake lorsque l’original était déjà parfait (le lecteur impertinent pourrait me faire remarquer que j'aurais pu y penser AVANT !) De plus, là ou le rythme du premier était implacable (la spécialité de Melville : le rythme) ici je dois avouer qu’il m’est arrivé de décrocher. Et puis, les effets de style, des tonalités monochromes, des verts, des jaunes, des bleus. Non, je n’ai pas été convaincu.
 
Pour finir, les amateurs de voitures anciennes se régaleront et trouveront dans le deuxième souffle un beau catalogue d’époque. Mais les amateurs de DS (et on en connaît) resteront sur leur faim : une seule et unique DS dans un torrent de voitures des années 50 et 60, ça frustre son homme. Décidément, il y a beaucoup à reprocher au 2ème souffle d’Alain Corneau. En gros, même si c’était facile à trouver : Ca manque de souffle !
Petites illustrations maintenant :
Manouche et le commissaire Blot en 1966

Manouche et Alban en 2007

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Facile Benoît :Cours donc voir " L'invité " (de Laurent Bouhnik, certainement un pseudo...), sorti très récemment et resté entre 1 et 2 semaines à l'affiche, avec quand même Valérie Lemercier, Thierry Lhermite, et donc Daniel Auteuil... Le film le plus consternant de l'année... il est probable qu'ils aient des impôts à payer !!!
Jean-François
Répondre
B
C'est dommage, vue la distribution... d'autant que ce film a bénéficié d'une promo énorme, présenté parfois comme Le film de l'année, la valeur Sûre au casting indiscutable. Mais si la réalisation ne suit pas...
Je ne l'ai pas vu, mais je suis d'accord avec vous sur Auteuil : d'ailleurs, comme ça, à chaud, je peine à citer un film dans lequel il est bon, au moins depuis Manon des sources.
Répondre
J
Ben moi, dans le cadre de mes lacunes cinématographiques (nombreuses) du le cinéma Français des années 50/60, je n'ai pas vu l'original.
Ce "remake" comme on dit est tout de même un peu longuet... Je rejoins tout à fait Philippe sur ce point, de même d'ailleurs que sur les lumières parfois trop saturées. Il peut arriver que cela fonctionne bien et contribue à l'ambiance de l'ensemble (comme dans "Vidocq" par exemple), ici j'ai trouvé le trait excessif et hétérogène.
Quant au jeu et au choix des acteurs, ils auraient pu être meilleurs.- Si Monica Bellucci est, à l'instar des camemberts au lait cru haut de gamme, "moulée à la louche" dans les tenues des années 60, ce qui est un véritable régal, elle n'a pas forcément la maturité apparente qu'on pourrait attendre du personnage. Elle est un peu lisse.Petite digression au passage : il me semble que dans les années 50/60, les femmes de 35 ans en paraissaient 50, aujourd'hui c'est plutôt l'inverse... Fin de la digression.- Eric Cantona m'a bien plu dans ce second rôle. C'est marrant, mais je pensais à Michel Constantin pendant le film, sans savoir qu'il était dans l'original... Comme quoi ! Je me suis aussi surpris à attendre l'apparition d'un André Pousse !!!- J'ai trouvé que Jacques Dutronc jouait juste, glauque et ambigü à souhaits...- Michel Blanc est bien moyen.- Et quant à Daniel auteuil, je trouve qu'il livre là une prestation des plus ratées. Philippe, le costume de Lino est évidemment plusieurs tailles au-dessus, alors forcément, ça ne lui va pas !!! ;-)   J'aurai bien vu un Jean Reno, voire même pourquoi pas un Gérard Lanvin, bref un homme, un vrai... Il ne suffit pas d'avoir le regard vide et fixe ou de froncer les sourcils pour camper un malfrat de la trempe de "Gu".
Et les bagnoles... ah, les bagnoles ! Elles sont superbes et relativement variées. Ils ont quand même vachement recruté chez Simca / Peugeot pour les Françaises... Les Arianes, Arondes, 203, 403, Simca 1100 / 1500 sont légion. Quelques Renault, des Frégates notamment. Par contre, pour ce qui est des Citroën, c'est la misère !!! A peine 2-3 CV, un plan furtif au début avec l'arrière de l'ID 19 garée que l'on voit en action dans une scène à la fin et c'est à peu près tout !!! Et quel classe ce Dutronc tout de même dans son Anglaise, ça a quand même plus de gueule que les Américaines des autres bandits. Ca m'agace : depuis hier, je n'arrive plus à retrouver de quel modèle il s'agit !!!  Ceci dit, l'ambiance des années 50/60 est fort bien rendue.
Bref, je vais m'empresser de visionner l'original !
Jean-François
Répondre
P
Bonne idée Gérard Lanvin dans le rôle de "Gu". Oui, le film aurait vraiment gagné et prenait du coup une plus grand crédibilité.
Sinon, en effet, je recommande l'original. D'ailleurs je recommande tout Melville, avec un petit faible pour "Le Samouraï" (Alain Delon et une superbe DS) et "Le Cercle Rouge" (Bourvil en contre emploi et Yves Montant)